Soutien à l'industrie acéricole

PROJETS

Favoriser la croissance et le développement des entreprises du secteur toujours dans une approche de développement durable

Projets en cours

Unité de bois torréfiés

Articles - Image d'intro

Le projet consiste à faire la conception, l’assemblage et la validation sur le terrain d’une unité visant la production de résidus de bois torréfiés.

Mise en contexte

Les changements climatiques ont un impact important sur la production agricole, mais plus particulièrement dans le domaine acéricole où les fluctuations saisonnières peuvent avoir un impact désastreux sur une saison de production de sirop d’érable. Tant à l'échelle nationale que provinciale, le secteur agricole est responsable d’une certaine portion de l’empreinte carbone de notre société (10% - 73 Mt éqCO2 des émissions au Canada et 7,9% - 6,5 MtéqCO2) classant ainsi le secteur au 5e et au 4e rang des plus grands émetteurs du pays et de la province respectivement.De plus en plus, les producteurs acéricoles sont interpellés par la carboneutralité de leur produit et ces enjeux résonnent progressivement au niveau des consommateurs.Plusieurs approches sont actuellement considérées pour la réduction de l’empreinte carbone des cabanes à sucre. Dans un premier temps, l’utilisation d’évaporateurs électrique gagne en popularité, mais entraîne avec lui un certain lot de contraintes, notamment les températures qui ne permettent pas d’atteindre le seuil optimal (limité parles contraintes de bâtiment) pour le développement de saveurs en contraste avec les modes de chauffage plus classique.

Une autre réalité de ce type de système de chauffage relève qu’il requiert des installations particulières qui peuvent s’avérer complexe à mettre en place dans des endroits éloignés tels que les érablières.L’utilisation de biomasse lignocellulosique a été la source d'énergie à l'origine de la productionde sirop d’érable. Malgré le perfectionnement des évaporateurs destinés à la production de sirop, l’utilisation du bois demeure souvent la seule option pour plusieurs producteurs en raison de l’éloignement de leur unité de production et parfois, pour une simple raison de principes.Bien entendu, les producteurs peuvent s’approvisionner directement sur leurs lotsf orestiers, mais bien souvent également, ils feront affaire à un intermédiaire pour fournir la biomasse sous forme de granulés ou de bois de différentes longueurs. La biomasse lignocellulosique dans son état original ou sous forme de granulés est toutefois sensible à l’humidité et doit être entreposée afin d'éviter une humidification trop importante qui, à terme,la rendrait inutilisable - ce qui engendre des coûts au niveau de l'infrastructure.

Projet

L'objectif de ce projet consistera à faire la conception, l’assemblage et la validation sur le terrain d’une unité visant la production de résidus de bois torréfiés.Ces résidus seront résistants à la dégradation par l’humidité et devraient pouvoir être conservés directement sur le site du producteur, à proximité des installations de production acéricole. En plus de la mise en place d'un prototype mobile, ce projet permettra l'acquisition de données telles les bilans de masse et d’énergie de la plateforme. Ceci permettra à terme d’évaluer la quantité de résidus forestiers qui devront être testés pour répondre aux attentes énergétiques d’une unité de production de sirop d’érable donnée.

Le projet est en développement. Vous souhaitez contribuer au projet ? Veuillez nous contacter

Retour à la liste des nouvelles

J'ai un projet à déposer ou je souhaite participer à l'un de ceux présentés

Contactez-nous